Première édition de la coopérative éphémère femmes de La Maison de l'Initiative

  

 

Du 18 au 26 novembre, La Maison de l'Initiative développe sa coopérative éphémère à destination des femmes désireuses de découvrir et vivre l’aventure de l’entrepreneuriat.

  

Pour cette première édition, 5 femmes vont se lancer dans la création d'une entreprise de cookies baptisée Coopkies !

 

 

 

  

 

Une coopérative éphémère, c'est quoi ?

C'est être, 7 jours durant, en immersion dans la vie d'un·e entrepreneur·e en situation réelle. C'est vivre en accéléré la création dʼune entreprise coopérative, dans le but de sʼessayer à lʼentrepreneuriat, développer ses compétences et sa confiance en soi.

Au programme : à partir de zéro, construction d'une marque, production, communication, vente, comptabilisation, calcul des bénéfices et partage équitable. Pour cela, les coopérantes seront accompagnées au jour le jour par Eva Llama, conseillère en insertion professionnelle, et Élodie Drala, conseillère création en entreprise. Plusieurs autres spécialistes interviendront également sur des domaines clefs de la création d'une entreprise.

Ce dispositif est porté par le réseau national des Coopératives d'Activités et d'Emplois : Coopérer pour Entreprendre, sous le nom de Flashcoop.

 

Comment ça marche ?

En collectif, entre femmes.

Il s'agit d'une formation-action dans laquelle 5 femmes construisent ensemble une entreprise éphémère avec le soutien d’animatrices professionnelles de la création d’entreprise et de l’emploi.

 

Journée 1  - Checklist pour créer mon entreprise
2 min
Démarrage de la Flashcoop dans les locaux de La Maison de l'Initiative !
 
Après avoir fait connaissance, les coopérantes ont commencé par un petit exercice afin de déterminer quels sont les différents métiers qu'une cheffe d'entreprise doit exercer, au dela de son activité principale. Puis elles se sont positionnées sur chacun des aspects dans lesquels elles se sentaient le plus à l'aise ou qu'elles avaient envie de découvrir.
 
Ensuite, elles ont entrepris de lister ensemble les différentes actions à mener pour le développement d'une entreprise :
- Quel statut choisir pour me créer ?
- Quels apports de base, quels investissements ?
- Questions juridiques, assurances, réglementation et normes sanitaires.
- Budget prévisionnel.
- Déterminer mes prix.
- Anticiper les dépenses, les frais, les charges, les salaires et calculer les bénéfices.
- Préparer son argumentaire pour convaincre les banques et les clients.
 
Cette première journée, animée par Eva Llama, conseillère en insertion professionnelle, s'est déroulée dans une ambiance sympathique et agréable, les coopérantes ont longuement échangé entre elles afin de faire naitre des idées nouvelles et innovantes.
 
Journée 2  - Gestion et stratégie commerciale
 4
Avec Elodie Drala, conseillère en création d'entreprise à La Maison de l'Initiative, les coopérantes ont pu déterminer leur stratégie commerciale en abordant les notions de clients, de fournisseurs et de concurrence.
 
Elles ont également monté un budget prévisionnel en prenant en compte tous les éléments nécessaires : tva, charges, etc.
 
Une fois la fiche technique produit élaborée, elles sont allées faire une analyse de la concurrence sur place.
 
En fin de journée, elles ont déterminé leur positionnement produit : des cookies sans gluten, bio et faits main.
 
Une journée très dense, mais l'ensemble des coopérantes a particulièrement apprécié le travail d'analyse préparatoire effectué autour du produit.
 
Journée 3 - Production !
 thumbnail IMG 5653   thumbnail IMG 5654
Journée de production dans les cuisines de Cap’Eco !
 
La journée a commencé par une session courses et achats de matières premières dans la bonne humeur. Pour cela, les coopérantes ont choisi des aliments biologiques et sans gluten issus de l'épicerie-magasin La Fermière.
 
Ensuite, direction Cap'Eco, la première cuisine professionnelle partagée de Toulouse. En tant que coopérative, il est apparu tout à fait évident, voire nécessaire, de travailler dans les infrastructures d'une autre coopérative. Une fois sur place, Valérie, la comptable, a permis la finalisation de la fiche produit et l'introduction de toutes les notions liées au secteur spécifique de la restauration.
 
Et puis il a fallu mettre la main à la pâte ! A la clef, la fabrication et la réalisation de plus de 400 cookies grâce aux deux super recettes de tatie Mimi (fournies par une des coopérantes !).
 
Une journée une fois de plus intense, mais qui se termine avec le sentiment général de satisfaction d’avoir réalisé soi-même son produit.
 

thumbnail IMG 5678

 
Journée 4  - Communication et rendez-vous à la banque
 thumbnail IMG 5682  thumbnail IMG 5685
 
Avec Clément Galan-Casteres, chargé de communication à La Maison de l'Initiative, les coopérantes ont passé la matiné à élaborer leur stratégie de communication, définir leurs objectifs et leur positionnement. Tous ces choix ont ensuite été transposés dans la communication visuelle de la coopérative : logo, packaging, flyers, affiches, etc.
 
L'après-midi, pendant que certaines préparaient la journée de vente du lendemain (préparation du stand, emballage, étiquetage, finalisation de la communication), les autres représentantes de la Flashcoop avaient rendez-vous avec une conseillère clientèle de la BNP. Elles ont ainsi pu poser les questions qu'elles avaient préparées ces derniers jours, notamment : comment se présenter devant un·e banquier·e ? Ou bien, quels sont les éléments nécessaires pour un premier rendez-vous ?
 
Une super rencontre professionnelle et humaine qui a démystifié totalement cet environnement financier complexe et source de stress mais pourtant incontournable dans le cadre d'une création d’entreprise.
 
Journée 5  - Jour de vente !
 74228892 528624204384141 6456983257903792128 n  75576651 409743329914330 4822368655515844608 n
Ca y est, c'est le grand jour ! Les coopérantes se rendent au FRESS, le Forum Régional de l'Economie Sociale et Solidaire, dans l'amphithéâtre Olympe de Gouges de l'Université Toulouse-Jean Jaurès.
 
Tout est fin prêt sur le stand, les affiches, les flyers et les cookies sont bien visibles. Les coopérantes aussi : elles sont habillées de la même manière et portent un badge de reconnaissance. Les cookies sont emballés par 4 et le sachet est vendu 2€. Afin d'attirer les premier·es client·es, des échantillons sont proposés gratuitement.
 
Les premières ventes sont timides mais, au fur et à mesure que la journée avance, le discours de vente est de mieux en mieux rodé. L'après-midi, pour booster les ventes, les coopérantes prennent confiance et n'hésitent pas à aller à la rencontre des visiteur·euses du forum. C’est une réussite : tous les cookies sont vendus à la fin de la journée !
 
Grosse journée mais objectif atteint, les coopérantes se quittent, très fières du travail qu'elles ont réalisé.
 
Journée 6 - Débriefing des journées de production et de vente et comptabilité 

thumbnail IMG 5731    thumbnail IMG 5729

Journée de bilan !

 

Les coopérantes, accompagnées par Eva et Elodie, ont fait le bilan comptable et financier suite aux journées 4 et 5 de production et de vente : les points positifs et négatifs, les difficultés rencontrées, etc. Pour cela, elles ont appris à manipuler un logiciel de gestion, avec lequel elles ont pu éditer les factures, compter la caisse pour faire le dépôt en banque, établir le livre de dépenses et de recettes et élaborer le compte de résultat.

 

Une fois tout cela effectué, il est venu le temps de se répartir les bénéfices équitablement ! Il a donc été décidé par l'ensemble des coopérantes d’aller manger au restaurant Folles Saisons qui est une référence dans le domaine de l’entrepreneuriat coopératif de femmes.

 

Journée 7 - Bilans collectifs et individuels

 thumbnail IMG 5740

Cette dernière journée à été l'occasion de revenir sur le déroulé de l’action dans sa globalité. Notamment sur l'exercice de la première journée qui consistait à se positionner sur chacun des métiers ou des aspects que doit maitriser une cheffe d'entreprise. Après une semaine intense dans la peau d'une entrepreneure, elles ont toutes reconnues que leur regard, leurs connaissances et leur représentation de l'entrepreneuriat avait beaucoup changé. Elles se sentent désormais plus à l'aise dans chacun de ces aspects et elles ont envie de découvrir certains de ces métiers plus en profondeur.

 

Elles ont ensuite dressé le bilan général du dispositif et ont proposé des axes d’amélioration, puis elles ont terminés par des bilans individuels pour analyser le développement de leurs compétences leurs plan d’actions et d'orientation individuels.